Ces glandeurs qui nous pourrissent la vie

Comme disait une pourriture sans nom qu’on ne prendra même pas la peine de citer,

“ Ils sont partoooouuuuuut, dans nos villeeees, dans nos campaaaaaagnes “

Et oui. On en connait tous un ! Et surtout, on en a quasiment toutes déjà fréquenté un. À différentes échelles, mais quand même.

Le glandeur, ce fléau.

Souvent, c’est le genre de type qui nous appâte avec un “j’peux pas rester sans rien faire moi faut qu’je bosse“. Ce qui est assez rigolo en soit. Ah oui. HA HA HA. Qu’est ce qu’on se marre ! Surtout quand 3 ans après il a toujours pas bougé son cul de NOTRE canapé (bah oui parce que c’est nous qui l’avons payé, parce que c’est nous qui bossons, et qu’en plus ce con il a fait un gros trou dans l’assise avec son énorme cul qui restait dedans 14h par jour tel un Homer Simpson réincarné).

Donc chez Bâtarde, on a un super conseil à donner.

Sauvez-vous. Courrez. Le plus vite possible. TOUT DE SUITE ALLEZ HOP !

Et si jamais c’est trop tard, et que votre super-glandeur est sorti de votre vie : TANT MIEUX. Vous êtes la personne la plus chanceuse de ce monde.

Lov u.